"You are always on my mind!"

mercredi 16 août 2017

Home for the Holidays



(There is no place like) Home for the Holidays






Sur une musique de Robert Allen et des paroles de Al Stillman, cette chanson est généralement associée aux fêtes de fin d’année. Elle a connu son plus grand succès grâce à l’interprétation de Perry Como (en 1954) (photo), puis celle des Carpenters (en 1984), suivies de nombreuses autres. Elle évoque, dans le contexte américain, la nostalgie des racines familiales et le réconfort qu’apporte le retour vers le foyer à l’occasion de la fête de Noël et du Thanksgiving
(Pour Murielle et Serge : Le Chœur des Souvenirs)


Rien n’est Mieux que Chez Soi pour les Fêtes

Rien n’est mieux que chez soi pour des fêtes heureuses
Car, aussi loin que l’on aille, ma foi
En cherchant l’atmosphère la plus chaleureuse
Pour les fêtes, rien n’est mieux qu’un doux chez soi

J’ai rencontré un gars du Tennessee sans cesse rêvant de
Pennsylvanie et de tartes au potiron
De Pennsylvanie vers le soleil du sud, les gens descendent
De l’Atlantique au Pacifique, ça fait de la circulation !

Rien n’est mieux que chez soi pour des fêtes heureuses
Car, aussi loin que l’on aille, ma foi
Pour l’amitié et la cuisine savoureuse
Pour les fêtes, rien n’est mieux qu’un doux chez soi

(Adaptation française : Polyphrène)

samedi 3 juin 2017

When Santa Claus Gets Your Letter







 
 
Si la chanson de Johnny Marks (chantée, notamment, par Gene Autry - photo) concerne Saint Nicolas (Santa Claus), que l’on fête le 6 décembre, plutôt que notre bon vieux Père Noël, qui est supposé intervenir dans la nuit du 24 au 25 décembre, les racines et le sens de cette légende sont communes, et font de la bonne conduite des enfants non pas un comportement altruiste et désintéressé, mais la condition d’obtention des cadeaux de Noël souhaités. Cela n’est que la déclinaison infantile des religions qui subordonnent l’accès aux paradis quel qu’en soit le nom, et à ses fastes (parfois discutables) au respect de certaines règles de vie et rites (plus ou moins élaborés). Il est, du reste, un peu troublant que l’on propose aux enfants une croyance qui sera nécessairement démentie plus tard (notamment lorsqu’ils seront eux-mêmes parents et sauront qui paie les cadeaux), et qu’on leur demande par la suite d’adhérer à une croyance religieuse. Il est vrai que, dans ce cas, ils ne peuvent accéder à la vérité de leur vivant !
Pour l’heure, continuons à rêver sur ces belles chansons de Noël.
Pour Serge et sa Chorale

Quand Père Noël Lira Ta Lettre

Quand Père Noël lira ta lettre
Il dira, tu le sais
« Est-ce qu’il s’est bien comporté
Chaque jour de l’année ? »

Quand Père Noël lira ta lettre
Pour remplir tes chaussons
Il regardera sur sa liste
De filles et de garçons

Grattant sa barbe, les yeux brillants
Il lira son fichier
Tu sais, ça prend pas mal de temps
Un an à vérifier

Quand Père Noël lira ta lettre
Celle d’un enfant modèle
Tu seras en haut de sa liste
Pour les cadeaux de Noël

(Traduction – Adaptation : Polyphrène)