"You are always on my mind!"

mercredi 22 septembre 2021

Slow Burning Love

 
 
 
 
 
 

 

 


 

"Il est des jours où Cupidon s'en fout", chantait Georges Brassens. Des jours où l'amour fait long feu. L'étincelle du désir brille un instant, mais… ça ne prend pas. James Taylor évoque ici ces amours fugaces qui ne durent que le temps d'une cigarette et ne laissent qu'un souvenir flou : deux trajectoires qui se croisent sans se rencontrer, deux corps qui s'approchent mais ne s'accrochent pas, deux cœurs qui s'abordent mais ne s'accordent pas. Cette chanson de James Taylor a pour décor la côte ouest des Etats-Unis dans l'ambiance si particulière (et un peu enfumée) des années 1970, avec un son tout aussi caractéristique, qui renforce la tonalité nostalgique.

 

 

Amour à Petit Feu

 

Il faisait chaud comme dans un four
Quelque part en cette fin d'été
Je n'me souviens guère du jour
Just' le soleil sur la baie, qui brûlait, chérie
 
Même pas besoin de savoir ton nom,
C'était, oh, si clair que tu n'avais d'yeux que pour moi
Des yeux mi-clos, mi-ouverts, à demi-nus pour moi, chérie
 
C'était un amour à p'tit feu,
Un simple petit béguin
Brûlant sous la cendre à p'tit feu
Pour tous les deux
Et qui, comme le soleil à l'ouest au fond des cieux,
S'éteint
 
Oh, les lumières de la ville à portée de main
J'aurais pu être un autre homme tout aussi bien
Tu aurais pu aussi bien être une autre blonde
Ça aurait pu aussi bien être un autre monde
 
C'était un amour à p'tit feu,
Un simple petit béguin
Un amour qui brûle à p'tit feu,
Pour tous les deux
Et qui, comme le soleil à l'ouest au fond des cieux,
S'éteint
 
Amour à p'tit feu
Ce que tu fumais ce jour là
C'était bien… chaud !
 
C'était un amour à p'tit feu,
Un simple petit béguin
Un amour qui brûle à p'tit feu,
Pour tous les deux
Et qui, comme le soleil à l'ouest au fond des cieux,
S'éteint

 

Traduction – Adaptation : Polyphrène & Michaël Midoun

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous avez la parole :