"You are always on my mind!"

samedi 19 juillet 2014

My Year Is A Day








Ce premier et grand succès du groupe de rock américain “Les Irrésistibles”, vivant à Paris à la fin des années 1960, a été écrit par William Sheller (mélodie) et Tom Arena (paroles). Hormis le titre aussi lapidaire que mystérieux, servant de refrain à cette chanson, les paroles ne brillent pas par leur originalité, mais la mélodie d’un romantisme tumultueux illustre bien l’immense talent de William Sheller, alors inconnu du grand public.
L’adaptation française « Dans la Ville Endormie », de Claude Lemesle, chantée par Dalida, est un peu plus consistante, mais très éloignée de l’original, justifiant mon effort de traduction.
ALN



Mon Année fait un Jour

Pour me changer les idées
Ça prend du temps, je le sais
Je ne sais plus que penser
Quand cela va-t-il changer ?
On dirait qu’ ça fait des années
Qu’elle m’a quitté
Puis-je vivre ainsi ?
Je suis trahi
Je suis fini
Mon année fait un jour
Mon année fait un jour
Année fait un jour

Les mensonges, ça fait mal d’y penser
Pourquoi y penser sans arrêt ?
Je chant’rai encore une chanson
Mais pas celle-ci qui tourne à l’obsession
Ça n’ peut pas durer
Je dois apprendre à être un homme
Et m’en sortir
Je dois cesser
De la chanter
Mon année fait un jour
Mon année fait un jour
Année fait un jour



Je dois apprendre à être un homme
Et m’en sortir
Ça n’ peut pas durer
Je dois cesser
De la chanter
Mon année fait un jour
Mon année fait un jour
Année fait un jour

L’année fait un jour
L’année fait un jour
L’année fait un jour
L’année fait un jour


(Traduction – Adaptation : Polyphrène)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous avez la parole :