"You are always on my mind!"

samedi 17 avril 2010

Further on up the road


Voici une chanson un peu énigmatique et sombre, écrite et chantée par Bruce Springsteen, puis reprise par d'autres comme Johnny Cash.




Plus loin en chemin

Où la route est sombre, et le grain semé,
Où la balle est froide, le fusil armé,
Où de sang et d’or les jalons sont teints,
Je vous rejoindrai plus loin en chemin

Ma bague à tête de mort, mon costume mortuaire,
Et mon refrain, et mes bottes de cimetière,
Pour me protéger du froid, je chante mon refrain
Je vous rejoindrai plus loin en chemin

Plus loin en chemin
Plus loin en chemin
Lassés des jours gris, nuits froides et sans fin
Nous nous dresserons un beau matin
Et je vous rejoindrai plus loin en chemin

Car j’étais dans le désert, purgeant ma peine,
Fouillant la poussière, recherchant un signe,
Je n’ sais pas si nous verrons devant nous la lueur
Mais je sens cette fièvre qui brûle dans mon cœur.

Plus loin en chemin
Plus loin en chemin
Plus loin en chemin
Plus loin en chemin

Nous nous dresserons un beau matin
Et je vous rejoindrai plus loin en chemin
Nous nous dresserons un beau matin
Et je vous rejoindrai plus loin en chemin

(Traduction - Adaptation : Polyphrène)

5 commentaires:

  1. Je suis obligée de réagir à cet article-là. "Further on (up the road)" n'est pas ma chanson préférée de Springsteen, mais elle figure sur un de mes albums favoris non pas de l'artiste mais de musique en général. Je n'appartiens pas vraiment à la génération Springsteen mais cet album lourd en émotions a été une vraie révélation pour moi. Le contexte fait que les chansons de "The Rising" sont porteuses d'un message particulier, mais je crois que leur profondeur font de toute façon appel au passé de chacun, autant dans la mélancolie, la peine et la douleur que dans l'espoir et l'optimisme. Cette chanson en particulier reflète bien toutes ces dimensions-là car elle a un côté sombre tout en finissant sur une note positive. La musique rock fait du bien aux oreilles et vient "alléger" un peu la gravité du contexte et l'émotion d'autres chansons de l'album plus empreintes de tristesse.

    RépondreSupprimer
  2. Merci, 'Sparadra', pour ce commentaire qui met en lumière l'auteur, Bruce Spingsteen, que, pour ma part, je ne connaissais pas. Je ne l'ai découverte que par l'intermédiaire de l'interprétation de Johnny Cash, et ce que vous en dites me donne envie d'explorer plus avant son oeuvre. Il est vrai que les chansons comme celle la laissent toute latitude à l'auditeur pour y 'coller' son humeur, son état d'âme, et ses souvenirs. J'appelle cela les 'auberges espagnoles de la chanson'.
    Bien cordialement
    Polyphrène

    RépondreSupprimer
  3. Je suis loin d'être une experte concernant Springsteen mais c'est "The Rising" qui m'a amenée vers d'autres de ses albums. Je ne suis d'ailleurs même pas sûre que cet album en particulier soit tout à fait représentatif de sa carrière, les événements du 11 septembre le rendant je pense un peu "atypique" et empreint d'une atmosphère certainement un peu plus "chargée" que dans ses autres albums. Mais si je devais vous conseiller un CD de Springsteen (parmi les quelques que je connais), je pense que ce serait celui-là.

    RépondreSupprimer
  4. Springsteen c'est aussi le double album "The river" et le superbe "Nebraska", ce dernier de couleurs sombres et prémices des albums enregistrés à la maison, parce que pour l'anectode, il fut enregistré chez lui sur un petit 4 pistes (à bandes bien entendu). Mais récemment il faut noter un superbe "Pete Seeger session's" qui est un petit bijou! A ne pas louper!

    RépondreSupprimer
  5. Merci, Franz, pour l'information et les conseils. J'essaierai donc, dès que possible, de vous suivre à la découverte de Springsteen, dont je ne connaissais rien avant de traduire cette chanson.
    Cordialement
    Polyphrène

    RépondreSupprimer

Vous avez la parole :