"You are always on my mind!"

vendredi 17 septembre 2010

Heart Of Gold

I want to live,
I want to give
I've been a miner for a heart of gold.
It's these expressions I never give
That keep me searching for a heart of gold
And I'm getting old.
Keeps me searching for a heart of gold
And I'm getting old.
[…]



Voici la plus célèbre chanson de Neil Young, reprise par plusieurs grands artistes, dont Johnny Cash et Willie Nelson, sur un filon très exploité dans la chanson. On pense, par exemple, à « Hard Headed Woman », de Cat Stevens - mais sa recherche est plus celle d’une « forte tête » que d’un cœur en or – ou à « I Dug Up a Diamond », de Mark Knoeppfler, qui reprend l’allégorie de la mine, et dont le diamant pourrait être « le Grand Amour », que l’on ne trouve qu’une fois dans sa vie…
Sur un autre registre, mais toujours à propos de recherche, c’est « L’étranger » de Léonard Cohen, « … watching for the card that is so high and wild he'll never need to deal another”…
Confusément, obstinément, mais plus ou moins vainement, nous recherchons, toute notre vie durant, la réponse aux aspirations les plus profondes et mystérieuses de notre âme et de notre cœur. Les psychologues ne manquent pas d’explications à cette recherche d’une situation à nouveau fusionnelle, mais les tours et les détours de la vie peuvent conformer l’objet de notre quête et peuvent même lui donner un visage. Parfois, dans la solitude du soir, face à l’immensité des ténèbres, nous sommes pris d’un grand vertige (le « blues », dont la traduction française – le « cafard » - est plus noire encore que la désignation anglaise). Reviennent alors tournoyer dans notre esprit les visages de « tous ceux dont la vie, un jour ou l’autre ravie, [a emporté] une part de nous ». S’impose soudain, comme à la lueur d’un éclair, la vision fugitive du but de notre quête sans fin : ni or, ni carte, ni diamant, mais tout simplement les instants pendant lesquels, au long de notre vie, deux cœurs ont battu, ensemble, la mesure du temps qui passe.


Cœur en Or

Je veux vivre, et
Je veux donner
Dans la mine, j’ai cherché un cœur en or
Ces sentiments que j’ n’ai pas éprouvés
Me font chercher toujours un cœur en or
Et, plus vieux encore,
Toujours en recherche d’un cœur en or
Et, plus vieux encore

J’ai été à Hollywood,
J’ai été à Redwood
J’ai traversé les mers pour un cœur d’or
Et dans mon esprit,
Il était écrit
Que je cherch’rais toujours un cœur en or
Et, plus vieux encore,
Toujours en recherche d’un cœur en or
Et, plus vieux encore

Toujours en recherche d’un cœur en or
Tu m’ fais chercher toujours un cœur en or
Et, plus vieux encore
Dans la mine, j’ai cherché un cœur en or

(Traduction – Adaptation : Polyphrène)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous avez la parole :