"You are always on my mind!"

samedi 18 octobre 2014

I'd Rather Be in Love









Peter, Paul and Mary ont magnifiquement chanté cette chanson de Pat Alger et Walter Carter, soulignant l’inanité du confort et des biens matériels lorsque manque l’essentiel, c’est-à-dire l’amour. A l’inverse, les petites joies de la vie deviennent un grand bonheur lorsqu’elles sont partagées. Le pouvoir, la richesse, la gloire, ne peuvent rien ni pour ni contre l’amour mais n’inspirent que crainte, envie, orgueil ou mépris. Ceux qui recherchent fortune et puissance ne sont jamais satisfaits et en veulent toujours plus car ils poursuivent un mirage. Ceux qui abordent la vie avec « le cœur tendre et les mains nues » savent trouver l’amour, et leur bonheur se passe des artifices de la grandeur. Qui pourrait contester que rien n’est plus beau, plus doux, plus grand, plus merveilleux que l’union, corps et âmes, de deux êtres s’offrant l’un à l’autre ? Ils n’ont besoin, pour exulter, que de leurs cœurs battant au même rythme, de leurs yeux qui éclairent leurs âmes, de leurs mains, qui caressent leur peau, et de leurs lèvres qui courent sur leurs corps en prononçant l’amour.
A Hélène


Je Serais Mieux Amoureux

Brise de mer, bon whisky
Farniente le jour, et fête la nuit
Me voilà au paradis
Je s’rais mieux amoureux
Soleil d’or, sable blanc
Les mains qui se frôlent en dansant
Reposé, bien bronzé
Je s’rais mieux amoureux

Je préfère un soir de pluie et vent
Où tu serais là pour m’enlacer tendrement
Que toute une vie de plage et plaisance
Où je déplore ton absence

Sur des lieues
Le ciel bleu
Un paradis lumineux
A part une ombre dans mes yeux
Je s’rais mieux amoureux

Je me souviens de ces hivers
Où, dans la tempête, tes bras me réchauffaient
Mais, cet été, le vent est si froid
Qu’il me fait regretter tes bras

Brise de mer, bon whisky
Farniente le jour, et fête la nuit
J’en ai assez du paradis
Je s’rais mieux amoureux
Oh, Je s’rais mieux amoureux


(Traduction – Adaptation : Polyphrène)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous avez la parole :