"You are always on my mind!"

lundi 5 octobre 2009

Help me make it through the night


Take the ribbon from your hair,
Shake it loose and let it fall,
Layin' soft upon my skin.
Like the shadows on the wall.
[...]
I don't want to be alone.
Help me make it through the night.






Cette chanson poignante a été écrite par Kris Kristofersson, et chantée par de très nombreux autres artistes, parmi lesquels on peut citer Martina McBride, Conway Twitty, Elvis Presley, Joan Baez, Sammi Smith, Tammy Wynnette... et Willie Nelson, dont la version est peut-être la plus remarquable.
L'angoisse de la solitude est parfaitement décrite, et la voix nasillarde et un peu geignarde de Willie Nelson la restitue extraordinairement.
Quoiqu'on ait pu en dire ou en penser, l'être humain n'est pas fait pour la solitude, et les vrais bonheurs de la vie sont ceux que l'on peut partager. La communication qui naît de ce partage est en soi le plus grand bonheur. Dans un certain cadre, cela s'appelle l'Amour, mais, comme l'évoque cette chanson, le plaisir n'est alors pas l'essentiel.
"Je ne prendrai que ton temps", précise l'auteur.
Comme l'on voudrait retenir le temps, prolonger vers l'éternité ces instants où deux âmes se rejoignent !
"Retiens la nuit", chantait un autre...

Aide-moi à franchir la nuit

Viens et dénoue tes cheveux,
Pour laisser ta chevelure
Venir glisser sur tes yeux
Comme l’ombre sur le mur.

Si près de moi tu t’étends
Jusqu’à l’heure où l’aube luit,
Je ne prendrais que ton temps.
Aide-moi à franchir la nuit.

Est-ce louable ou coupable ?
Je ne cherche pas à comprendre !
Laissons donc demain au diable ;
Ce soir je veux un cœur tendre.

Hier est mort et enterré,
Et demain au loin nous fuit ;
Seul, c’est triste à en pleurer ;
Aide-moi à franchir la nuit.

Est-ce louable ou coupable ?
Je ne cherche pas à comprendre !
Laissons donc demain au diable ;
Ce soir je veux un cœur tendre.

Hier est mort et enterré,
Et demain au loin nous fuit ;
Seul, c’est triste à en pleurer ;
Aide-moi à franchir la nuit.

(Traduction - Adaptation : Polyphrène)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous avez la parole :