"You are always on my mind!"

dimanche 22 novembre 2009

Send Me the Pillow that You Dream On


Send me the pillow that you dream on
Don't you know that I still care for you
Send me the pillow that you dream on
So darling I can dream on it too




Chanson de Hank Locklin, reprise de multiples fois (The Browns, Johnny Tillotson, Dean Martin, The Whites, mais aussi Dolly Parton dont la version comporte une légère variante).

Lorsque la distance, le temps, ou "la vie" séparent deux amants, un simple objet, une odeur, une photo, trois notes de musique, le plus petit message, le moindre souvenir... prennent d'étonnantes proportions.
Un silence prolongé assombrit la journée, tandis qu'un message peut l'illuminer.
La séparation est plus cruelle la nuit, lorsque la solitude glacée engourdit l'âme.
Dans le sommeil, cependant, l'esprit s'évade et peut rejoindre l'être aimé, comme d'autres l'ont si bien chanté :
All I have to do is dream.
Dream, dream, dream, dream



Envoie-moi l’oreiller de tes nuits
(version chantée par Dolly Parton)

Envoie-moi l’oreiller de tes nuits.
Ne sais-tu pas que je t’aime toujours ?
Envoie-moi l’oreiller de tes nuits
Pour que je puisse y rêver à mon tour.

La nuit, dans la solitude et l’ennui,
Je prie pour que nos rêves voient le jour.
Envoie-moi l’oreiller de tes nuits
Pour que je puisse y rêver à mon tour.

Envoie-moi l’oreiller…

Chaque nuit, dans mes rêves, je te poursuis
En espérant te rejoindre le jour.
Envoie-moi l’oreiller de tes nuits
Pour que je puisse y rêver à mon tour.

Envoie-moi l’oreiller de tes nuits
Pour que je puisse y rêver à mon tour…


(version de Hank Locklin)
[…]
La nuit, dans la solitude et l’ennui,
Je te rejoins en rêve comme aux beaux jours.
Envoie-moi l’oreiller de tes nuits
Pour que je puisse y rêver à mon tour…

Tu ne m’a toujours pas écrit depuis.
Je n’ai que le souvenir de ton amour.
Envoie-moi l’oreiller de tes nuits
Pour que je puisse y rêver à mon tour…

Pour que je puisse y rêver à mon tour…

(Traduction - Adaptation : Polyphrène)

1 commentaire:

  1. la seule version francaise que je connaisse est : "Je veux partager tous tes rêves"

    RépondreSupprimer

Vous avez la parole :