"You are always on my mind!"

samedi 30 janvier 2010

Leaving on a Jet Plane


All my bags are packed I'm ready to go
I'm standin' here outside your door
I hate to wake you up to say goodbye
But the dawn is breakin' it's early morn
The taxi's waitin' he's blowin' his horn
Already I'm so lonesome I could die

So kiss me and smile for me
Tell me that you'll wait for me
Hold me like you'll never let me go
Cause I'm leavin' on a jet plane
Don't know when I'll be back again
Oh babe, I hate to go
[...]


Chanson écrite en 1966
par John Denver, et chantée par lui mais aussi par d'autres et non des moindres, comme Peter, Paul, and Mary. On retrouve le thème très classique du départ, sur le même registre que "Homeward Bound" et que "L'idole des jeunes". Le chanteur part en tournée, et la séparation de son foyer et/ou de celle qu'il aime lui est de plus en plus pénible.
Lorsque la vie nous a si souvent éloignés de ceux que l'on aime, "aux soirs de lassitude, tout en peuplant sa solitude des fantômes du souvenir", notre mémoire associe le déchirement de la séparation et le bonheur des retrouvailles en un mélange indissociable qui génère une profonde nostalgie.


Je m’en vais en avion

Mes bagages sont faits, je suis prêt à partir
A ta porte, je dois m’enhardir
Pour te réveiller, te dire au revoir
Mais le jour se lève, je suis en retard
Le taxi m’attend pour l’aérogare
Déjà je sens venir le désespoir

Embrasse-moi et souris-moi
Dis moi que tu m’attendras
Enlace-moi pour me retenir
Car je m’en vais sur un avion
Je n’ sais quand nous nous reverrons
Comme j’ai horreur de partir.

J’ai si souvent délaissé ton cœur
Et si souvent flirté ailleurs
Je te le dis : toi seule comptes pour moi
Partout mes pensées iront vers toi
Toutes mes chansons seront pour toi
Au retour j’ te passerai la bague au doigt

Embrasse-moi et souris-moi
Dis moi que tu m’attendras
Enlace-moi pour me retenir
Car je m’en vais sur un avion
Je n’ sais quand nous nous reverrons
Comme j’ai horreur de partir.

Je dois maintenant te laisser
Une dernière fois t’embrasser
Ferme les yeux : je disparais
Rêve que quand je reviendrai
Plus jamais je n’ t’abandonnerai
Et plus jamais je ne dirai

Embrasse-moi et souris-moi
Dis moi que tu m’attendras
Enlace-moi pour me retenir
Car je m’en vais sur un avion
Je n’ sais quand nous nous reverrons
Comme j’ai horreur de partir.

Car je m’en vais sur un avion
Je n’ sais quand nous nous reverrons
Comme j’ai horreur de partir.

(Traduction - Adaptation : Polyphrène)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous avez la parole :