"You are always on my mind!"

samedi 19 mars 2011

Do Wacka Do

Une espièglerie typique de Roger Miller, « Do Wacka Do » (littéralement : « faire ce que je fais ») est un réjouissant intermède sur le thème de la jalousie ou de l’envie. A chacun d’imaginer le scénario : deux anciens camarades, frères, amis… ou complices – l’un a réussi et mène la grande vie, tandis que l’autre vit la galère. Pourquoi pas l’un au bagne et l’autre parti avec le magot ? Qu’importe, en vérité. Il suffit de se laisser prendre par le rythme et les onomatopées hilarantes : effet garanti !
Ah ! Une fois de plus, après avoir rédigé ma traduction, j’ai fureté sur le « Web » et découvert que Hughes Aufray en a chanté une adaptation assez surprenante, où « Do-Wacka-do » est devenu « un dou Wakadou », un don, un truc, un charme magique par lequel l’ancien copain fait « tomber les filles comme des quilles ». J’avoue que je n’y aurais pas pensé ! J’ai honte de mon incompétence, mais je crois quand même utile de livrer une traduction maladroite, certes, mais plus littérale.


Dans Ma Peau

On dit qu’ tu vis dans l’opulence
La vie t’ fait des cadeaux
J’aimerais bien avoir ta chance
Et que toi, tu sois dans ma peau
Dans ma peau, dans ma peau, dans ma peau

On dit que tu as mis les voiles
Tes jours sont toujours beaux
J’aimerais avoir ta bonne étoile
Et que toi, tu sois dans ma peau
Dans ma peau, dans ma peau, dans ma peau

Je te vois d’ici, sur l’avenue, dans ta Cadillac
Et des filles à l’avant, et des filles à l’arrière
Et dans le coffre plein d’argent dans ton sac
Mains sur le volant, et un bronzage d’enfer
Root-doot-doot-doot-doot, do-wah

On dit qu’ tu vis dans l’opulence
La vie t’ fait des cadeaux
J’aimerais bien avoir ta chance
Et que toi, tu sois dans ma peau
Dans ma peau, dans ma peau, dans ma peau

(Onomatopées)

Je te vois d’ici, sur l’avenue, dans ta Cadillac
Et des filles à l’avant, et des filles à l’arrière
Et dans le coffre plein d’argent dans ton sac
Mains sur le volant, et un bronzage d’enfer
Root-doot-doot-doot-doot, do-wah

On dit qu’ tu vis dans l’opulence
La vie t’ fait des cadeaux
J’aimerais bien avoir ta chance
Et que toi, tu sois dans ma peau
Dans ma peau, dans ma peau, dans ma peau

(Traduction – Adaptation : Polyphrène)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous avez la parole :