"You are always on my mind!"

samedi 12 novembre 2011

That’s How I Got To Memphis








 Ce monument de la Country Music a été écrit par Tom T Hall en 1968, puis repris par de très nombreux artistes, dont Bobby Bare. Tom T Hall, auteur et conteur de premier plan, a écrit de nombreuses chansons “majeures” qui sont restées malheureusement peu connues du public francophone, à l’exception de “That’s How I Got to Memphis”, popularisée par Eddy Mitchell sous le titre “Sur la Route de Memphis”, avec un texte excellent mais très différent de l’original. Dans la version française (paroles de Claude Moine), Eddy Mitchell se met dans la peau d’un homme qui, menottes aux poignets, rend une dernière visite à sa bien-aimée sur la route qui l’emmène en prison, alors que Tom T Hall raconte l’errance d’un amant à la recherche de celle qui l’a quitté (un peu comme Johnny Cash dans « Big River »).
L’atmosphère « Country » est bien présente dans les deux cas, mais la version originale méritait néanmoins une tentative de traduction.


C’est c’qui m’amène à Memphis

Si tu aimes une femme assez fort
En enfer tu la suivrais encore
C’est c’ qui m’amène à Memphis
C’est c’ qui m’amène à Memphis

Si tu aimes une femme assez fort
Tu vas où veut aller ton cœur
C’est c’ qui m’amène à Memphis
C’est c’ qui m’amène à Memphis

Tu es mon ami ; si tu l’as vue, tu me le diras
Je dois la trouver pour savoir ce qui ne va pas

Si tu m’ dis qu’elle s’en est allée
J’irais où ses larmes ont coulé
C’est c’ qui m’amène à Memphis
C’est c’ qui m’amène à Memphis

Dans ses colères, elle disait toujours
Qu’elle rentrerait à Memphis un jour
C’est c’ qui m’amène à Memphis
C’est c’ qui m’amène à Memphis

J’ n’ai ni mangé ni dormi
Depuis trois jours et trois nuits
C’est c’ qui m’amène à Memphis
C’est c’ qui m’amène à Memphis

Je dois la trouver, lui dire mon amour infini
Je dois découvrir enfin pourquoi elle est partie

Merci de m’avoir écouté
Pardonne-moi si j’ me mets à pleurer
C’est c’ qui m’amène à Memphis
C’est c’ qui m’amène à Memphis
C’est c’ qui m’amène à Memphis
C’est c’ qui m’amène à Memphis
C’est c’ qui m’amène à Memphis
C’est c’ qui m’amène à Memphis
C’est c’ qui m’amène à Memphis
C’est c’ qui m’amène à Memphis

(Traduction - Adaptation : Polyphrène)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous avez la parole :