"You are always on my mind!"

samedi 5 novembre 2011

Belle, Belle, My Liberty Belle






 Cette chanson de Guy Mitchell (en 1951 : un bonne année !), écrite par Bob Merrill, est imprégnée de l’optimisme  et de la gaité de la période d’après guerre, lorsque les soldats américains parcouraient le monde et envoyaient à leur « belle » restée au pays des lettres enflammées jurant fidélité. Elle est donc bien représentative d’une époque d’espoir, de gaité et d’exubérance… dont on ne retrouve guère la trace aujourd’hui, où les crises succèdent aux crises.
Cette vision de la « vie en rose » n’est certes pas exemple de naïveté, et le temps nous révèle combien d’espoirs sont déçus et combien de serments reniés, mais, dans le marasme général, le « parti-pris de la vie » n’est-il pas préférable au fatalisme et au renoncement ?


Belle, Belle, Ma Liberté-Belle

Oh, ma Liberté-Belle, ma jolie petite Belle
Tu savais bien qu’à ton premier baiser
Tu savais fort bien, ma Liberté-Belle
Que c’est toi seule que j’aim’rais

A Singapour, aux Philippines, les filles sont belles
Atour de Killarney, les blondes demoiselles
Il y a Fifi du gai Paris, et Wilhelmine, quel choix !
Mais, Belle, Belle, ma Liberté-Belle, mon seul amour c’est toi

Quand les étoiles, en couronne, brillent sur la lagune
Les filles de Bali dansent au clair de lune
Tandis qu’elles dansent, si j’ai la chance, j’admire ce que je vois
Mais, Belle, Belle, ma Liberté-Belle, mon seul amour c’est toi

Je marche, marche, marche tout autour du monde
Je vogue, vogue, vogue sur les océans
C’est ainsi que mon cœur vagabonde
Mais sans jamais s’éloigner de toi pour autant

Les filles, de Singapour aux Philippines, ont tant de grâce
Mais tu es celle que j’adore et qu’en rêve j’embrasse
Bientôt, je vais te retrouver ; sagement, attends moi
Car Belle, Belle, ma Liberté-Belle, mon seul amour c’est toi

(Belle, Belle, Belle)

Les filles, de Singapour aux Philippines, ont tant de grâce
Mais tu es celle que j’adore et qu’en rêve j’embrasse
Bientôt, je vais te retrouver ; sagement, attends moi
Car Belle, Belle, ma Liberté-Belle, mon seul amour c’est toi

Oh, ma Liberté-Belle, ma jolie petite Belle
Tu savais bien qu’à ton premier baiser
Tu savais fort bien, ma Liberté-Belle
Que c’est toi seule que j’aim’rais

C’est toi seule que j’aim’rai

(Traduction – Adaptation : Polyphrène)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous avez la parole :