"You are always on my mind!"

samedi 1 juin 2013

Rainy Day People









Quand il pleut dans le cœur,
Quand la moiteur envahit l’âme,
Quand, les yeux fermés, on combat la douleur,
Quand la gorge se noue et quand viennent les larmes,
Un geste, un mot, un regard
Nous ramènent à la vie.
A ce qu’il nous reste d’espoir
Répond la voix d’un ami.
Comme un simple sourire illumine le jour
Une main sur l’épaule soulage le cœur lourd.
On appelle cela l’empathie, mais ce n’est pas une science, pas une technique, ni une thérapie : Ce n’est que la vérité nue, sans fard ni malice. C’est une main tendue au bord du précipice. Ce n’est que la sincérité, l’aveu d’une faiblesse qui fait l’humanité. Ce n’est qu’un appel dont l’écho se renforce, un cri qui va au cœur, transperçant son écorce. C’est le fruit du malheur quand on n’en a plus peur, quand enfin l’on comprend qu’il n’est d’autre bonheur que de lutter ensemble contre l’inexorable…
Et nous chantons alors, avec Gordon Lightfoot, notre reconnaissance envers ceux qui ont le courage de voir la souffrance.


Les Gens des Jours Gris

Les gens des jours gris
Semblent savoir quand il faut t’appeler
Les gens des jours gris,
Jusqu’au bout, sans rien dire, te laissent parler
Amants des jours gris
Ils disent sans mentir qu’ils ont connu ça
Les gens des jours gris
S’ils te voient pleurer ne se moquent pas

Si tu est tout seul,
Ce qu’il te faut, c’est un amour de jour gris
Les gens des jours gris
Savent qu’il y a toujours un espoir qui luit
Les gens des jours gris
Ne te trompent pas : ce n’ serait pas gentil
Les gens des jours gris
Savent que tout dépend de l’état d’esprit

Amants des jours gris,
Disent sans mentir qu’il sont passés par là
Les gens des jours gris
S’ils te voient pleurer ne se moquent pas

Les gens des jours gris
Semblent savoir quand tu as le cafard
Même un m’as-tu-vu, s’il est déchu, en a besoin tôt ou tard
Crois le si tu veux
Ou crois le si tu peux
Si tu est déprimé

Amants des jours gris
Partagent l’amour sans l’accaparer
Amants des jours gris
Partagent l’amour sans l’accaparer

(Traduction – Adaptation : Polyphrène)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous avez la parole :