"You are always on my mind!"

dimanche 6 janvier 2013

This Is Us







Encore un titre du magnifique album « All The Roadrunning » de Mark Knopfler et Emmylou Harris, évoquant irrésistiblement “Bookends”, Simon& Garfunkel :


Ces deux chansons se complètent – ou se suivent : celle de Paul Simon évoque les personnes âgées qui n’ont plus, pour tout bien, que leurs souvenirs, tandis que la chanson de Mark Knopfler semble concerner un couple « d’âge mûr » dont les enfants ont grandi et qui se penche sur son passé.
Dans les deux cas, ce voyage dans le temps fait revivre les instants de bonheur, et illumine les pensées comme un étincelle dont la lueur est d’autant plus visible que l’obscurité s’épaissit.
Quoi de plus réjouissant que le sourire et le regard malicieux d’un enfant ?
Quoi de plus réconfortant que les images de ces rassemblements familiaux exposant l’affection qui unit au delà du temps ?
Quoi de plus merveilleux que de retrouver, sur les visages tels qu’ils étaient jadis, les prémices des qualités qui assurent l’avenir ?
Les photographies que l’on redécouvre en feuilletant un album ont cet effet magique de faire resurgir le bonheur, et d’obtenir un sourire du cœur le plus lourd.



C’est Nous Deux

Ça, c’est nous deux pour le Mardi Gras
Nous deux dans la voiture de papa
Toi en chaînon manquant
Oui, j’avais fait le fou trop longtemps
Là, trop de bonnes bouteilles
Et trop de soleil
Nous et nos souvenirs de vieux
C’est nous deux

Nous deux sur les rocking-chairs
Quand je pariais de faire
Le swing des mains sur la piste
Toi, au mariage avec cette veste
Et toi, ta robe : quelle élégance !
J’étais amoureux fou, je pense
Toi et moi étions amoureux
C’est nous deux

C’est nous pendant la lune de miel
La chambre d’hôtel
Assis près du puits aux vœux
A l’hôtel des amoureux
Préparatifs pour le beau temps
A la porte d’embarquement
Toi et moi, refaisant le monde
C’est nous deux

Notre premier bébé
Tant de joie, de fierté !
Et toi à la télé
Près du gars qui présentait
Et, pour notre anniversaire
La famille entière
Nous et nos souvenirs de vieux
C’est nous deux

(Traduction – Adaptation : Polyphrène)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous avez la parole :