"You are always on my mind!"

dimanche 12 juin 2011

Blackbird

Blackbird singing in the dead of night



Très belle chanson des Beatles (John Lennon, Paul McCartney), dont je dédie la traduction à ma fille.
Quelle étrange beauté est celle du chant solitaire du rossignol au printemps ! Au plus noir de la nuit, il égrène ses notes avec insistance, répétant sans fin son message. Il module en vain sa lancinante mélodie, et son chant sans écho résonne dans l’âme de celui qui n’a pas pu trouver le sommeil.
L’air est immobile et les étoiles sont impassibles.
Inlassablement, l’oiseau invisible lance son appel, et attend la réponse que l’auditeur noctambule n’entendra jamais.
Dans le silence et l’obscurité de la nuit, sa chanson obstinée est une leçon d’espoir.


Merle Noir

Merle chantant par nuit étoilée
Aux ailes brisées apprends à voler
Toute ta vie
C’est ce seul rêve que tu as toujours poursuivi

Merle chantant dans la nuit si noire
A ces yeux crevés apprends à voir
Toute ta vie
C’est ce seul rêve que tu as toujours poursuivi

Merle vole, merle vole
Vers la lumière d’une nuit sans étoile

Merle vole, merle vole
Vers la lumière d’une nuit sans étoile

Merle chantant par nuit étoilée
Aux ailes brisées apprends à voler
Toute ta vie
C’est ce seul rêve que tu as toujours poursuivi
C’est ce seul rêve que tu as toujours poursuivi
C’est ce seul rêve que tu as toujours poursuivi

(Traduction – Adaptation : Polyphrène)

2 commentaires:

  1. Je me sens obligée de réagir à ce billet car Blackbird est une de mes chansons préférées. Étonnamment, je l'ai d'abord découverte chantée par Sarah McLachlan sur la bande originale du (très bon) film "I am Sam", sur laquelle ne figurent que des reprises des Beatles. J'aime beaucoup votre traduction et c'est un bel hommage à votre fille ! D'après ce que j'ai lu, Paul McCartney a écrit cette chanson suite aux émeutes raciales américaines de 1968. J'aime d'ailleurs assez le paradoxe entre la violence du contexte d'origine et la douceur de cette chanson. Mais quel que soit le sens qu'on donne à cette dernière, il en ressort quelque chose de positif, comme l'amour paternel que vous portez à votre fille. Le message véhiculé par ces quelques paroles correspond certainement au souhait de tout parent aimant.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour, Sparadra
    Etonnant : "Blackbird" est aussi une des chansons préférées de ma fille. C'est elle qui me l'a fait connaître, et je me suis empressé de la traduire, découvrant ainsi un véritable "message". Je suis donc très intéressé par le contexte historique de la création de cette chanson tel que vous le rapportez. Merci pour cette information, qui offre un éclairage tout à fait remarquable. Merci aussi pour vos commentaires dont je mesure toute la portée. A bientôt sur ce blog... ou le vôtre, où les "posts" se font attendre mais sont toujours d'une très grande qualité et d'une force inouïe.
    Amicalement

    RépondreSupprimer

Vous avez la parole :