"You are always on my mind!"

mardi 13 janvier 2009

Big River


"Now I taught the weeping willow… how to cry,
And I showed the clouds how to cover… up a clear blue sky.
And the tears that I cried for that woman are gonna flood you,
Big River.
Then I'm gonna sit right here until I die."[...]






La quintessence de Johnny Cash, avec sa signature acoustique, et ses guitares ponctuant le rythme de façon quasi hypnotique, et un thème ultra-classique - la poursuite d'un amour impossible - associé au cours d'une rivière mythique, le Mississipi.


Grande Rivière

J’ai appris comment pleurer aux… saules pleureurs,
Et aux nuages comment cacher du… soleil la lueur,
Et les larmes que j’ai versées pour cette femme… te f’ront déborder,
Grande Rivière
Mais je rest’rai là jusqu’à c’que j’meure.

Je l’ai rencontrée par hasard à St-Paul
(Minnesota)
Et dès que j’entends son accent mon cœur s’affole
(Accent du Sud)
Puis on me dit que, plus en aval, vers…Davenport, elle batifole
Et je suis ton cours, Grande Rivière… à ton appel

Puis, tu m’as entraîné jus… qu’à Saint-Louis,
(Vers l’aval)
Un marin l’y avait signalée, mais, oui
Déjà partie !
Je trouve sa trace à Memphis ; elle vient de monter l’avenue,
Elle fronce les sourcils, puis, seule, sur sa route elle continue.

Rivière – Reine, ne vois-tu pas Bâton-Rouge… maintenant ?
Coule-s-y donc !
Emporte là vers Nouvelle Orléans,
Nouvelle Orléans.
Allez ! J’’en ai assez… Noie mon cafard dans la baie :
Elle t’aime, Grande Rivière, plus que moi.

J’ai appris comment pleurer aux… saules pleureurs, pleureurs,
Et aux nuages comment cacher du… soleil la lueur,
Et les larmes que j’ai versées pour cette femme… te f’ront déborder,
Grande Rivière
Mais je rest’rai là jusqu’à c’que j’meure.

(Traduction : Polyphrène)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous avez la parole :