"You are always on my mind!"

lundi 13 octobre 2008

Wild World


"Now that I've lost everything to you!
You say you wanna start something new
and it's breakin' my heart you're leavin'
baby, I'm grievin'!
[...]
Oh, baby, baby, it's a wild world!
It's hard to get by just upon a smile!
Oh, baby, baby, it's a wild world!
I'll always remember you like a child, girl!"



A ma fille, partie au bout du monde...

Terrible nuit, du dimanche au lundi: toujours morcelée, découpée, hachée, par le retour des soucis et des problèmes de la semaine de travail qui va commencer...
Premier réveil - Première chanson dans ma tête : "Wild World" de Cat Stevens.
Une chanson que j'adore, mais aussi l'une des chansons préférées de ma fille, partie, pour la deuxième année, à l'autre bout du monde pour étudier. Des milliers de kilomètres nous séparent, et, pourtant, je me sens plus proche d'elle que jamais. J'admire son courage et je m'étonne de sa ténacité. J'observe avec une curiosité attendrie son parcours vers la maturité, et je suis toujours surpris mais ravi de voir jusqu'où elle a progressé.
J'ai confiance en elle, mais je ne peux m'empêcher de m'inquiéter.
La chanson de Cat Stevens met des mots sur mes idées. En l'écoutant, je pense à elle, et je la revois bébé, aux cheveux frisés, au pied mal assuré mais au regard déjà bien décidé...

Quand à Yusuf Islam, je ne voudrais pas le blesser, mais
I'll always remember him as Cat Stevens !


Un Monde Sauvage

Je t’ai donné tout ce que je pouvais
Mais maintenant tu veux t’en aller
Pour commencer une nouvelle vie
Petite, je suis triste


Mais fais attention, si tu veux partir
Au moins emportes-tu de quoi te vêtir
Mais tu sais, là bas, le meilleur peut tourner au pire
Ne soit pas vilaine

Tu sais, j’ai vu le mal que ce monde peut faire
Et mon cœur est dans la misère
Car je ne voudrais jamais te savoir triste

Oh, Petite, c’est un monde sauvage
Juste un sourire, c’est peu pour se quitter
Oh, petite, c’est un monde sauvage
Je n’me souviens de toi que comme un bébé

Et si tu veux partir, sois prudente,
Fais toi de bons amis et des confidentes
Pense à tous les dangers, attention, sois méfiante.

Tu sais, j’ai vu le mal que ce monde peut faire
Et mon cœur est dans la misère
Car je ne voudrais jamais te savoir triste

Oh, Petite, c’est un monde sauvage
Juste un sourire, c’est peu pour se quitter
Oh, petite, c’est un monde sauvage
Je n’me souviens de toi que comme un bébé

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous avez la parole :