"You are always on my mind!"

samedi 1 novembre 2008

Dark as a dungeon

"Come and listen you fellows, so young and so fine,
And seek not your fortune in the dark, dreary mines.
It will form as a habit and seep in your soul,
'Till the stream of your blood is as black as the coal.

It's dark as a dungeon and damp as the dew,
Where danger is double and pleasures are few,
Where the rain never falls and the sun never shines
It's dark as a dungeon way down in the mine. " [...]


Bien que cette chanson ait connu un succès considérable, Merle Travis, son auteur, reste, tout au moins en France, malheureusement méconnu.

Marcel Dadi, trop tôt disparu (dans un accident d'avion) reste, par contre, très populaire en France, mais rares sont ceux qui connaissent la filiation Merle Travis - Chet Atkins - Marcel Dadi, alors que la technique extraordinaire de "Picking" du guitariste virtuose qu'était Merle Travis est devenue la signature musicale de Marcel Dadi.

Merle Travis a été très marqué - et inspiré - par la mine, où travaillaient son père et ses frères. Plusieurs de ses titres les plus connus en procèdent directement, notamment "Sixteen Tons".

Dans la présente chanson, Merle Travis évoque l'addiction au travail. C'est un problème que je connais bien, mais dont, à la vérité, je crains de guérir trop vite et d'avoir de plus en plus de difficultés à me motiver pour le travail...


Noir comme un cachot

Ecoutez moi, vous les gars, jeunes et vigoureux
Ne cherchez pas fortune dans ces puits ténébreux
Ca deviendra un vice, vous perdrez la raison
Votre sang deviendra aussi noir que charbon

C’est noir comme un cachot et humide à moisir
Double y est le danger, rares y sont les plaisirs
Jamais soleil n’y brille, ni ne tombe la bruine
C’est noir comme un cachot tout au fond de la mine

J’ai pu voir dans ma vie plus d’un mineur vieillir
N’ayant vécu que pour travailler puis mourir
Comme on peut par la drogue ou l’alcool se détruire
La mine peut devenir un objet de désir

Le matin, à midi, ou encore à minuit
C’est pareil pour le mineur tout au fond de son puits
Le démon de la mort est là qui vous attend
Une planche tombe et vous êtes enterré vivant

J’espère qu’après ma mort quand passeront les âges
Ils noirciront mon corps pour en faire du charbon
Et me penchant du haut mon petit nuage
Je plaindrai les mineurs qui mes os creuseront

C’est noir comme un cachot et humide à moisir
Double y est le danger, rares y sont les plaisirs
Jamais soleil n’y brille, ni ne tombe la bruine
C’est noir comme un cachot tout au fond de la mine

(Traduction : Polyphrène)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous avez la parole :