"You are always on my mind!"

vendredi 21 novembre 2008

Moonshadow


"Oh, I'm bein' followed by a moonshadow, moonshadow, moonshadow
Leapin and hoppin' on a moonshadow, moonshadow, moonshadow

And if I ever lose my hands,
Lose my plough, lose my land,
Oh if I ever lose my hands,
Oh if....
I won't have to work no more."[...]




Revoilà Cat Stevens, avec une chanson mystérieuse et envoutante, servie par une mélodie très enlevée, sur laquelle sa voix, en effet, saute et bondit avec une vigueur bouillonnante, révélant une âme volcanique.

J'ai toujours été impressionné par le perfectionnisme de Cat Stevens, par la qualité de ses arrangements comme par la précision de l'adéquation entre la mélodie et le texte, le tout dégageant une force à peine contenue, presque violente.

Ses chansons m'ont captivé, fasciné, bien avant que je sois en mesure d'en comprendre le sens (et je ne suis toujours pas sûr de l'avoir bien compris). Chaque écoute est pour moi une nouvelle découverte, et une source d'ébahissement !


Rai de Lune

Oh, je suis poursuivi par un rai de lune, rai de lune, rai de lune,
Sautant, bondissant sur un rai de lune, rai de lune, rai de lune.

Et si jamais je perds mes mains,
Ma charrue, et mon lopin,
Et si jamais je perds mes mains,
Oh si…
Je ne pourrai faire plus rien
Et si jamais je perds la vue,
Si mes couleurs ont disparu,
Et si jamais je perds la vue
Oh si…
Pleurer je ne pourrai plus

Et si jamais je perds mes pieds,
Je n’vais pas geindre ni quémander,
Et si jamais je perds mes pieds,
Oh si…
Je n’aurai plus à marcher
Et si jamais mes dents tombaient
De ma bouche, à mes pieds
Et si jamais mes dents tombaient
Oh si…
Je resterai muet

M’auras-tu cherché longtemps,
Toi qui fidèlement luis ?
M’auras-tu cherché longtemps ?
Et resteras-tu pour la nuit ?

(Traduction : Polyphrène)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous avez la parole :